L’objectif de Precious Plastic est d’offrir une solution de recyclage des déchets plastiques via la création de mini-usines de valorisation.

Le collectif Precious Plastic émane du projet de fin d’études de Dave Hakkens, un designer hollandais.

 

Les premiers pas

En 2012, Dave Hakkens démarre Precious Plastic dans le cadre de ses études à la Design Academy de Eindhove. En 2013, la version 1.0 de ses machines voit le jour. Rapidement, des particuliers et des professionnels s’intéressent à son projet. Le collectif naît alors, réunissant tous types de personnes s’interessant aux problématiques du recyclage du plastique, et plus largement à ce matériau précieux et surconsommé.

Pour cette V1.0, le designer imagine un process de recyclage du plastique accessible au plus grand nombre. Il décide de réfléchir à toute la ligne de valorisation :

  • La collecte ;
  • La valorisation (avec la création de différentes machines comme un broyeur, une extrudeuse, une presse à injection et une presse à compression) ;
  • La création des objets et leur commercialisation.

 

 

Une solution à la portée de tous

Dave Hakkens va jusqu’à proposer en open source les plans de chaque machine. Son idée a pour vocation d’être diffusée, dupliquée, améliorée, exploitée…  Sa volonté est que chacun puisse créer son propre atelier de transformation du plastique. Et ce, de façon économique et efficace.

 

L’idée de ce projet est de réduire les déchets plastiques, leurs conséquences pour l’environnement, ainsi que les coûts du recyclage industriel. Il présente également une opportunité pour les pays en voie de développement : permettre la création de petites entreprises ayant un impact environnemental positif.

Depuis 2014, le collectif grandit et s’intensifie. À ce jour, le communauté Precious Plastic rassemble plus de 80 000 personnes autour du monde. On estime que 1 000 structures utilisent quotidiennement les machines sur chaque continent.

 

Le collectif d’origine, basé à Eindhoven, est en constante amélioration !

Precious Plastic en est à sa quatrième version. Les équipes de R&D challengent leur réflexion et leurs contraintes pour fournir les meilleures informations et les machines les plus performantes aux différentes structures de recyclage.

Le collectif développe aussi la partie sensibilisation pour faire évoluer la société sur l’utilisation du plastique. Afin que le plastique soit considéré à nouveau comme un matériau précieux et non comme bon marché et jetable. Ainsi expliquer que le déchet peut être considéré comme une ressource et non plus comme un objet désuet.

 

 

La Plastiquerie & Precious Plastic

C’est en découvrant l’univers développé par ce collectif que nous avons décidé de prendre part à l’aventure et de monter un projet s’appuyant sur toutes les ressources à notre disposition.
Precious Plastic Bordeaux existait déjà, construisant eux-mêmes leurs machines et étant plutôt orientés sur la sensibilisation. Nous avons alors pensé qu’il y avait largement de la place pour un projet comme le nôtre dans notre coin !
Nous travaillons avec les machines de la V.4. Elles sont fabriquées par l’Atelier des Recycleurs Fous, spécialisé dans la création de machines Precious Plastic.

 

Aujourd’hui, un sous-collectif national est en train de voir le jour : Precious Plastic France. Nous comptons bien en faire partie ! Dans ce collectif se retrouvent aussi bien des antennes spécialisées dans la collecte, dans la création de machines, que des atelier de transformation de la matière.

L’idée est d’avancer ensemble, de structurer une filière humaine, sociale et locale, tournée vers l’économie circulaire.

 

 

 

Pour aller plus loin et — pourquoi pas —, développer à votre tour votre antenne Precious Plastic : www.preciousplastic.com

This site uses cookies to offer you a better browsing experience. By browsing this website, you agree to our use of cookies.